mercredi 5 février 2014

#Roms : qui a dit quoi ?


  • Wallerand de Saint Just (Front National, extrême droite) demande que l’Etat, le préfet de police et le maire de Paris prennent les mesures nécessaires pour que le contribuable parisien n’ait plus à financer ainsi l’envahissement de la capitale. Source : Front National Les Roms à Paris : le tonneau des Danaïdes

  • Interrogée sur I>TELE au sujet de ses propositions pour la sécurité à Paris, la candidate de l'UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP, droite) a lancé : "J'ai l'impression que les Roms harcèlent beaucoup les Parisiens". Source : le Figaro

  • Qu'il y ait des Roms en bande organisée à Paris, c'est un fait, qui relève de la police. Mais ça ne permet pas pour autant d'attaquer sur les Roms en tant que catégorie ethnique. Stigmatiser les Roms, c'est inacceptable. Nathalie Kosciusko-Morizet doit en être consciente : Paris se gagnera au centre, pas en faisant des appels du pied au Front National, dit Christian Saint-Etienne (UDI, centre), source Métro

  • On voit des mafieux qui font venir des groupes en France, qui exploitent des enfants. Ces mêmes groupes repartent, financés par l'argent du contribuable, puis reviennent. Il faut mettre fin à cela J'attends deux choses de la Commission européenne. D'abord, qu'elle mette la même autorité qu'envers la France pour mettre à mal la mafia. Deuxièmement, j'aimerais que l'Europe nous dise pourquoi en Roumanie, en Bulgarie, les efforts ne sont pas faits. Source Marielle de Sarnez (Modem, centre)

  • Parler de « harcèlement », de « reconduite à la frontière » ou de « camp géant » participe d'une stigmatisation inacceptable d'une population déjà discriminée. Les Roms sont les premiers européens. Leur histoire est celle de migrants parcourant le monde à la recherche de meilleures conditions de vie. « Si la France n'est pas capable de réaliser un sursaut de dignité par rapport à la politique du précédent gouvernement, alors Paris se doit de faire honneur à sa réputation de ville lumière ouverte sur le monde. » Source : Christophe Najdovski (EELV, gauche)

  • Ces populations ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres et qui sont évidemment en confrontation» avec les populations locales. C'est illusoire de penser qu'on réglera le problème des populations roms à travers uniquement l'insertion. Il n'y a pas d'autre solution que de démanteler ces campements progressivement et de reconduire (ces populations) à la frontière. les Roms ont vocation à revenir en Roumanie ou en BulgarieSource Manuel Valls (PS, gauche)

  • Interrogée par Jean-Jacques Bourdin lundi 23 septembre, Anne Hidalgo (PS, gauche) s'est exprimée sur la question des Roms à Paris. "D'abord il faut lutter contre les réseaux", a-t-elle déclaré. "Paris ne peut pas être un campement géant", a-t-elle poursuivi. source : BFM TV

  • Après l’escalade sécuritaire de la candidate « HaineKM», Madame Hidalgo dénonce à juste titre la stigmatisation des Roms faite par la droite. Mais dans cette bataille, non, le PS et Anne Hidalgo ne sont pas crédibles ! Quelle différence y a-t-il entre les expulsions de bidonvilles et squats de Roms opérés par Valls et par Guéant ? Aucune ! Déclarer que « Paris ne peut pas être un campement géant [de Roms] », c’est de facto attiser les fantasmes de façon irresponsable. [...] Madame Hidalgo soutient la politique de Valls et du gouvernement? Nous, nous la combattons. Source : Danielle Simonnet (PG, extrême gauche)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire