jeudi 5 septembre 2013

Pourquoi les dates des municipales ne sont pas encore officielles ?

Tout est parti d’un tweet. Mardi 4 septembre, le député socialiste Vincent Feltesse, par ailleurs candidat à la mairie de Bordeaux, publie sur le site de micro-blogging : «Les 23 et 30 mars, les Bordelaises et les Bordelais auront un choix à faire, un choix audacieux en votant pour moi et un nouveau Bordeaux.» Très vite, la machine s’emballe, et le député est sommé d’expliquer d’où il sort ces dates, interrogé par le quotidien Sud-Ouest. C’est du calendrier prévisionnel de l’Assemblée nationale, arrêté au 9 juillet dernier, que l’impétrant les a tirées. Or, il n’est pas dans les prérogatives de l’Assemblée nationale de déterminer les dates des élections municipales - il ne s’agissait donc que de projections. Explications.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire