mercredi 3 juillet 2013

Salle de shoot à Paris : une association porte plainte

Face à l'ouverture à l'automne d'une salle de shoot dans le Xe arrondissement de Paris, une
association a décidé de monter au créneau sur le terrain juridique. Parents contre la drogue va ainsi déposer des recours devant le Conseil d'État et le juge judiciaire. «Il existe une loi qui interdit l'usage de stupéfiants en France. Au nom de quoi le permet-on dans le Xe arrondissement? s'insurge Serge ­Lebigot, président de cette association de protection contre la toxicomanie. On va attirer les dealers, créer une zone de non-droit et au final légaliser la drogue!»L'association, créée en 2003, critique aussi la méthode employée pour la mise en œuvre de cette nouvelle structure. «Il n'y a eu aucun débat au Parlement sur ce sujet! Quand aux débats publics, ils ont toujours été menés par et avec des associations favorables à cette expérimentation.»
Certes, plusieurs associations de prise en charge des toxicomanes se disent favorables à cette «salle de consommation de drogue à moindre risque», notamment soutenue par la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt). Et ce projet, annoncé en février dernier, d'installer à Paris une telle structure commence à se concrétiser.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire