mercredi 26 juin 2013

Municipales 2014 à Paris: Concurrences et querelles à droite pour le stratégique 12e

En attendant la décision de NKM, les prétendants à la tête de liste UMP dans le 12e arrondissement de Paris s'échauffent...

Remue-ménage dans le 12e arrondissement de Paris en vue des élections municipales de 2014. Dans ce très stratégique arrondissement de «reconquête» pour la droite, les prétendants sont nombreux à vouloir ravir la place à la maire socialiste Michèle Blumenthal.
L’arrondissement ressemble au rocher de Sisyphe pour la droite, qui a vu depuis 2007 tous ses candidats parachutés échouer: le sémillant avocat Arno Klarsfeld aux législatives de 2007, le tandem Christine Lagarde-Jean-Marie Cavada aux municipales de 2008, avant le cuisant échec de Charles Beigbeder aux législatives de 2012.

«NKM n’a pas le positionnement politique le plus indiqué pour le 12e»

La chef de file UMP Nathalie Kosciuzko-Morizet doit décider «avant le 14 juillet» si elle se présentera dans cet arrondissement ou non. Une candidature, estime Charles Beigbeder, qui «n’est pas la plus indiquée pour cet arrondissement, de par son positionnement politique». «La légitimité, c’est moi qui l’incarne pour mener au rassemblement. Je me suis présenté aux dernières législatives, les gens me connaissent», souligne l’homme d’affaires, qui s’appuie sur sa fidèle Valérie Montandon, conseillère du 12e arrondissement. Charles Beigbeder accueillera néanmoins «à bras ouverts» NKM si elle décide de s’y présenter, revendiquant la deuxième place sur sa liste.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire