lundi 4 janvier 2016

Déchéance de nationalité et unité nationale, par @CCaresche (#PS)

Le débat sur la déchéance de nationalité est révélateur des ambiguïtés qui traversent la gauche, confrontée à l’exercice du pouvoir dans un contexte de forte tension nationale liée au terrorisme, à la montée des extrêmes, mais aussi aux difficultés économiques. Il n’est qu’une étape supplémentaire dans la clarification politique que connaît la gauche de gouvernement depuis le début de ce quinquennat. Le président de la République a choisi, dans ce moment d’incertitude rare pour notre pays, d’incarner et de faire vivre l’unité nationale. C’était le sens de ses vœux aux Français. Notre pays doit s’unir face au terrorisme, mais aussi face au chômage qu’aucun gouvernement de droite comme de gauche n’a réussi à endiguer.


La suite : Christophe Caresche






NDLR : en 2010, le PS affirmait que l'extension de déchéance de nationalité était une idée d'extrême droite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire