samedi 4 avril 2015

#Salledeshoot (#SCMR) à @Paris: où l'installer ?

Le projet de loi santé devrait relancer l’ouverture prochaine à Paris d’un lieu où les toxicomanes errants pourraient se "piquer" sous supervision.


Le sujet avait suscité la polémique il y a un an et demi. L'association Gaïa, chargée de ce dossier, préfère donc ne pas s'exprimer sur l'ouverture prochaine d'une "salle de consommation de drogue à moindre risque" dans le 10e - une "salle de shoot"comme la désignent ses opposants. "On s'est pris une claque la première fois", explique simplement Élisabeth Avril, la directrice. Annoncée pour fin 2013, cette salle devait être la première ouverte en France, avec l'aval du Conseil de Paris. Mais - coup de théâtre - le Conseil d'État émettait un avis défavorable en octobre. Il recommandait au gouvernement un cadre légal. C'est le cas avec le projet de loi santé porté par la ministre Marisol Touraine, adopté il y a dix jours par la commission des Affaires sociales à l'Assemblée. Il doit à présent être examiné par le Sénat. Le texte prévoit la possibilité d'une ouverture de salle de consommation supervisée pour une durée de six ans.
"Nous sommes toujours volontaires pour cette expérimentation,explique le maire du 10e, Rémi Féraud, mais nous ne sommes plus les seuls. Strasbourg et Bordeaux devraient aussi tester ces dispositifs. Nous allons attendre que la loi soit promulguée."

Près de 3.000 usagers de drogue autour de la gare


Dans le Nord-Est parisien, une salle pourrait donc ouvrir fin 2015. À quelle adresse? Celle du 39 boulevard de la Chapelle, le long des voies de chemin de fer, comme annoncé en 2013? Pour l'instant, rien n'a été décidé. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire